Главная - Press - Dans les règles de l’art

Dans les règles de l’art

<< previous
25 novembre 2022
Ce nouveau concert d’abonnement du « philar » a proposé deux classiques du répertoire. Concert du 17 novembre au P.M.C de Strasbourg.
 
La 3e symphonie de Brahms est, des quatre, celle que les chefs d’orchestre redoutent le plus. Clairs obscurs, thèmes difficiles à mettre en place avec cohérence, mélancolie à fleur de peau, les difficultés de conception ne manquent pas. Stanislav KOCHANOVSKY, chef russe et néanmoins invité, s’y est illustré par l’éloquence de sa baguette. Il avait montré ses talents d’accompagnateur actif et attentionné dans l’Opus 61 de Beethoven, mais a exposé aussi qu’il savait construire et communiquer son univers à un orchestre de Strasbourg une fois encore admirable de cohésion. Avec son allure aristocratique comme sorti d’un roman de Tchekhov, le chef russe a bien maîtrisé la complexité du propos malgré quelques menus flottements que seuls les bons connaisseurs de l’œuvre ont pu relever. On attendait l’interprétation du chef surtout dans le 3e mouvement sans doute une des plus belles mélodies de toute la musique classique. Posant sa baguette comme pour mieux faire chanter les musiciens à la manière d’un chef de chœur, le maestro a décliné une mélodie fervente et somme toute retenue, comme un chant mélancolique que Brahms maîtrisait si bien. Et le final de la symphonie n’était pas dénué de tension et de sourde angoisse.
 
Au total un concert de très bonne tenue et classique au plein sens du terme.
 
Pierre  Breiner